Sous sa forme oiseau

Le ciel est venu ce matin.

Nid d'aurores

Et le fil blanc

Qui de ton lointain

Au mien

Fait danser l'air bleu

Dans la gorge trouée

Du mot.

 

Depuis où 

Ai-je perdu

Le levain du royaume

Des syllabes réservées ?

 

Demain,

J'airai

Au bourgeon durci

A la fin sans nom

Pour,enfin, la baptiser.

 

J'irai sécher

Le creux

Coincé dans l'eau

Entre l'aval et l'amont.

 

J'irai pour l'après

Pour que les matins

Comme chaque matin

Je te regarde

Monter les marches du coeur

Avec juste en mes yeux

La douceur de l'autre printemps.

 

Nathalie BARDOU 16 aout 2016